Les connecteurs métalliques

Nous avons vu la vis, le clou, la boulonnerie et la cheville, ils peuvent être utilisés dans une connexion métallique notamment la vis ou le clou. Un connecteur métallique confère à un assemblage une forte solidité sans avoir recours aux mortaises et tenons bien que la majorité est visible sauf sous le platelage. Même si ils ne sont pas indispensables dans certains cas, ils confèrent néanmoins un surplus de solidité et évitent les déchaussements.

Pour une gloriette, on partira toujours d’une fixation des poteaux à la fondation,des poteaux aux poutres porteuses, des traverses aux poteaux ou aux solives, des chevrons aux pannes et viennent les lattes, les bras de contreventement, selon les sections, les modes d’assemblage, etc. On aura à recourir à des pieds de poteau, des équerres, et dans certains cas des connecteurs en T ou L, ceux plats et des fixations de solives.

La majorité des dimensions données dans cette rubrique est tirée du catalogue 2006 de chez Simpson à titre indicatif mais il est toujours recommandé de demander directement à un fournisseur dans votre voisinage.

Règles de base sur les connecteurs

Voici quelques règles de base à respecter impérativement lors de la pose d’un connecteur. Celles-ci sont décrites dans la norme EN-14545 :

  • le déplacement d’un connecteur par rapport à sa position ne doit excéder les 10 mm.
  • l’écartement entre la surface du bois et la face inférieure d’un connecteur ne doit pas excéder 1 mm sur 25 % de la plaque.
  • les connecteurs en saillie sur les bords extérieurs ne sont pas acceptés.
  • les connecteurs doivent être au moins à 3 mm des bords.

En cas de doute ou de ces formes irrégulières, il faut toujours demander assistance ou conseil auprès d’un professionnel.

  • Les équerres

    Quand est-ce qu’on peut faire appel à une équerre simple ou une équerre renforcée dans la construction d’une gloriette ?

  • Les fixations de poteaux

    Il existe différents types de fixations de poteau mais comment se retrouver dans le choix pour une gloriette ?

  • Les renforts en T et en L

    Les renforts en T et L facilitent les assemblages sur les faces de deux éléments en bois et sont aussi décoratifs pour l’ouvrage. Quelles positions peuvent-elles prendre dans la gloriette ?

  • Les pattes de solivage

    Les pattes de solivages servent à assembler deux pièces de bois ou mixte avec du métal entre-eux. Les charges sont toujours reprises par l’un des deux éléments, ce qui donne aux pattes l’aspect de fixation non soutenant. Peut-on utiliser cet accessoire dans une gloriette ?

  • Les fixations de solives

    Suite à des contraintes techniques et réglementaires ou simplement par souci d’esthétisme, on peut opter pour la fixation des solives ou chevrons sur la face intérieure des poutres porteuses ou pannes. Il est donc nécessaire d’utiliser des fixations de solives.

  • Les autres connecteurs

    Il existe plusieurs autres types de connecteurs métalliques utilisable en construction de gloriette. Que sont-ils et comment sont-ils utilisés ?