Dessiner soi-même ses plans ou faire appel à un professionnel

bruno

Pour dessiner les plans de la future gloriette, deux choix s’imposent : soit on les fait soi-même, soit on fait appel à un professionnel. Voici quelques éléments de réponse pour décider.

Avant cette étape, vous avez fait les premières esquisses du gazebo, les calculs de structures aussi ont été faits et il ne reste plus qu’à disposer les éléments à leurs places respectives.

La conception des plans est l’étape ultime avant la mise en œuvre. Ils répondent à plusieurs besoins :

  • coucher vos idées sur le papier,
  • compléter votre dossier de DP ou PC,
  • vous rendre compte de toutes les difficultés techniques,
  • déterminer la liste des matériaux ainsi que le devis estimatif,
  • avoir un guide pendant la construction.

Dessiner soi-même ses plans : avantages et contraintes

Le dessin de plans diffère considérablement des techniques artistiques. Plus ou moins facile selon vos prédispositions, le dessin de plans, ne serait-ce que pour un kiosque, répond avant tout à des critères techniques, nécessaires pour vous guider à l’édification de chaque étape. Mais également pour l’administration qui ne manquera pas d’analyser la faisabilité réglementaires et les éventuels risques que le projet de construction présente. Des plans devraient être mis à l’échelle pour disposer d’un aperçu précis.

En effet, le but des plans est de nous donner un aperçu final de la structure, de voir tous les détails relatifs à la future construction, et permet de planifier de façon précise les tâches à entreprendre avec les dispositions requises.
Les plans de gloriette reproduisent avant tout le contour des éléments immobiliers, c’est-à-dire qui ne peuvent être déplacés. On peut citer la fondation, les poteaux ou les panneaux, la charpente (pannes, chevrons et lattes), les ouvertures (portes et fenêtres) et enfin la toiture. Il faut déterminer les positions exactes des éléments à partir d’un ou de plusieurs points de repère. Si au passage, vous voulez mettre des éclairages particuliers ou d’autres accessoires dans la structure, il faudra tout prévoir dès cette phase de plan.

Vous pourrez tout à fait vous aider des logiciels gratuits de modélisation que l’on peut trouver sur Internet pour reproduire de plans précis, pour ne citer que Google SketchUp. Mais la prise en main parfois difficile demande beaucoup de temps peut vous convaincre de dessiner à la main et à la règle. Dans ce cas, n’hésitez surtout pas à finaliser votre projet en utilisant plusieurs couleurs afin de distinguer chaque type d’élément. Avant d’entamer tout dessin des plans, n’oubliez jamais de rédiger un cahier de charges à votre intention qui regroupe vos différents besoins, ce sera toujours utile pour ne rien oublier.

Une première prise de décision peut venir des obligations par rapport à la superficie occupée. À moins de 170 m² de surface totale occupée (bâtiment + gazebo), il n’est pas nécessaire de faire appel à un architecte. Pour le plan de face, le dessin est relativement simple, mais la tâche se complique dès que vous avez à faire le plan en perspective ou les coupes. N’hésitez pas à vous exercer en vous inspirant de nombreux plans que l’on peut trouver dans les livres, les magazines spécialisés et sur Internet.

Faire appel à un professionnel, opter pour la simplicité


Les motivations qui nous poussent à faire appel à un professionnel sont :

  • on sent qu’on n’est pas du tout fait pour le dessin,
  • les plans du gazebo qu’on veut réaliser risquent d’avoir de nombreuses contraintes techniques notamment dans les assemblages,
  • on a les aptitudes pour dessiner, mais le temps joue malheureusement contre nous.

Bien plus que lorsqu’on dessine soi-même ses plans, il est essentiel de fournir un cahier de charges lorsqu’on s’adresse à un professionnel. C’est ce document qui lui servira de cadre afin de l’aider à concrétiser précisément vos aspirations.

Pour une meilleure précision, le cahier de charges pourra être accompagné de photos de modèles qui vous inspirent, ou encore un dessin grossier de ce que vous désirez. Une entrevue ou un échange régulier de courriers est également très utile pour éviter les mésententes. La qualité des plans, la dimension de son support (papier) et les annotations doivent être discutées au moment de conclure le contrat entre vous et le concepteur.

Faire appel à un professionnel représente bien évidemment un coût supplémentaire et parfois même beaucoup plus qu’on ne le croit, mais si c’est pour gagner un temps considérable, l’investissement peut être envisagé. Comme à chaque étape du projet, il est donc indispensable de peser le pour et le contre.